Service gratuit et accessible Ă  tous

Créer un site web gratuit

6es Championnats du Monde cadets et juniors

 

 

C’est la premiĂšre fois dans l’histoire du karatĂ© mondial que la FĂ©dĂ©ration internationale qui gĂšre la discipline confie l’organisation des

Championnats du Monde Ă  un pays africain, en l’occurrence le Maroc. DestinĂ©e aux cadets et juniors garçons, cette rĂ©union qui en est Ă  sa 6e Ă©dition, aura lieu Ă  Rabat, du 12 au 15 novembre de l’annĂ©e en cours.

Outre l’AlgĂ©rie engagĂ©e Ă  cette manifestation sportive et le Maroc (pays organisateur), 8 autres pays seront prĂ©sents le jour J, Ă  savoir : l’Allemagne, le Canada, l’Espagne, les Etats-Unis, la France, l’Italie, le Japon et le Royaume Uni.

Afin de prĂ©parer comme il se doit cette importante Ă©chĂ©ance mondiale, la FĂ©dĂ©ration algĂ©rienne de karatĂ© a Ă©laborĂ© un programme de prĂ©paration consistant pour nos 25 athlĂštes sĂ©lectionnĂ©s. Celui-ci avait dĂ©butĂ© par un stage Ă  FĂšs (Maroc), au mois d’avril dernier, ponctuĂ© par un tournoi amical qui a rĂ©uni nos sĂ©lectionnĂ©s et les Ă©quipes marocaines et espagnoles.   

Mondial 2010 de karaté SERBIE

Les athlÚtes algériens Hadj Said Kamelia Manal (Kata individuel), Ilhem El Djou (-55kg) et Hacene Guiri (-84kg), ont terminé 5e de leurs spécialités et catégories au 20e Championnat du Monde seniors de karaté qui a pris fin dimanche à Belgrade en Serbie, a-t-on appris auprÚs de la Fédération algérienne de karaté (FAK).

Hadj Said Kamelia (17 ans), la plus jeune athlĂšte dans la dĂ©lĂ©gation a perdu en finale du repĂȘchage pour la mĂ©daille de bronze en kata individuel. Elle avait dĂ©jĂ  passĂ© quatre tours, ne s’inclinant que face Ă  la Vietnamienne H. Nguyen, plus expĂ©rimentĂ©e et qui a Ă©tĂ© sacrĂ©e championne du Monde.

Reda Benkaddour (directeur technique de l’équipe nationale de karatĂ© garçons)

 

Vous ĂȘtes dĂ©signĂ© comme directeur technique de l’équipe nationale garçons. Qu’est-ce qui vous a motivĂ© pour accepter le poste ?
Je suis venu pour accomplir mon devoir envers mon pays. Je pense que n’importe quel ancien karatĂ©ka ne pourra pas dire non Ă  une telle proposition. C’est un aboutissement de ma longue carriĂšre d’athlĂšte, oĂč j’ai donnĂ© tout ce que j’avais pour honorer le drapeau national. La tĂąche ne sera pas facile. Mais, je suis super motivĂ© pour la rĂ©ussir.
Peut-on connaßtre la durée du contrat ?
C’est un contrat d’une annĂ©e. On a entamĂ© une prĂ©sĂ©lection derniĂšrement avec 40 Ă©lĂ©ments. Je suis en commission technique qui sĂ©lectionne en kumitĂ© et en kata (garçons filles toutes catĂ©gories confondues). Avec moi, il y a les entraĂźneurs Admane Tarek, Djabballah Youcef et Lalam en kata.
Est-ce que ça se fera dans tous les pÎles ?
Oui, ce sera au niveau de tout le territoire national. Mon programme a été établi en collaboration avec le DEN Maiza Tarek. Ce sera la continuité du travail effectué auparavant.
Quelles sont les grandes lignes de votre programme ? 
C’est la prise de contact avec les membres de l’équipe nationale. En outre, Ă©valuer le niveau technique. On a fait des tests jeudi et vendredi derniers. On a choisi les meilleurs pour dĂ©fendre les couleurs nationales. Ceci dit, la liste ne sera pas arrĂȘtĂ©e, puisque la dĂ©tection sera permanente. On donnera la chance Ă  tous pour montrer de quoi ils sont capables.
Actuellement, l’AlgĂ©rie compte plusieurs champions du monde de karatĂ© en jeunes catĂ©gories. Mais, ce n’est pas le cas pour les seniors. D’aprĂšs vous, quelle est la stratĂ©gie Ă  adopter pour que les seniors retrouvent le chemin des titres ?
C’est trĂšs difficile, car plusieurs paramĂštres ont abouti Ă  ça. Auparavant, il n’y avait pas ce suivi pour le jeune jusqu’à ce qu’il arrive en senior. L’AlgĂ©rie a un bon niveau technique. Cependant, ce ne fut pas le cas au niveau de l’arbitrage et de la politique adoptĂ©e dans la discipline. Maintenant, tous les ingrĂ©dients sont lĂ  avec la dĂ©termination de la fĂ©dĂ©ration et la mobilisation des encadreurs. Le but principal est de faire accĂ©der les seniors Ă  l’élite mondiale. En individuel, il peut y avoir quelques noms qui sortent du lot. Pour remporter un championnat du monde par Ă©quipes, ce sera possible dans 5 ou 6 ans avec un bon nombre de compĂ©titions Ă  l’étranger. On tĂąchera d’Ɠuvrer pour qu’on retrouve notre premiĂšre place sur les plans continental et rĂ©gional, comme ce fut le cas il y a une quinzaine d’annĂ©es.
Par rapport à nous, je pense que cette jeunesse a beaucoup d’avantages. Comme staffs, on les aidera à progresser et à monter sur la plus haute marche du podium.
Quel est votre souhait ?
C’est de contribuer au succĂšs du karatĂ© algĂ©rien. C’est ce qui me tient Ă  cƓur. Je remercie le prĂ©sident de la FAK Boubaker Mekhfi pour sa confiance. Je tĂącherai d’apporter un plus Ă  la famille de ce sport.
par HAMZA BILAL.

 

 

 

Portrait de Aboubaker Mekhfi

Samedi, 31 Janvier 2009 08:20 Un nouveau à la présidence de la FAK

L’athlĂšte d’élite, et karatĂ©ka international, Aboubaker Mekhfi, ĂągĂ© de 33 ans, est devenu prĂ©sident de la FĂ©dĂ©ration algĂ©rienne de karatĂ©-do (Voir PlanĂšte Sport du 26 janvier dernier). Avec Ă  son actif un diplĂŽme international d’ingĂ©nieur spĂ©cialiste en fluides de forage en 2005 ainsi qu’un diplĂŽme d'ingĂ©nieur d'Etat en chimie industrielle Ă  l'universitĂ© de Bab Ezzouar USTHB (2002), Mekhfi est responsable et reprĂ©sentant de la compagnie amĂ©ricaine MI SWACO aux chantiers pĂ©troliers.

Il a obtenu son baccalauréat en 1994 au lycée Okba Alger, Série sciences de la nature et de la vie avec mention.

Son parcours sportif

Le parcours sportif du nouveau prĂ©sident est Ă©toffĂ©. Il a passĂ© sa carriĂšre comme athlĂšte, tour Ă  tour, entraĂźneur et mĂȘme arbitre. De 1994 Ă  2008, Mekhfi a obtenu ses grades jusqu’au 4e dan. Il a Ă©tĂ© Ă©lu meilleur karatĂ©ka algĂ©rien de la saison sportive 2007/2008 par la FĂ©dĂ©ration algĂ©rienne de karatĂ©-do. Dans la mĂȘme saison, il a Ă©tĂ© distinguĂ© Ă©galement comme meilleur karatĂ©ka par l'ASSN et fĂ©licitĂ© par le Premier ministre et le directeur gĂ©nĂ©ral de la SĂ»retĂ© nationale Ă  l'ENP ChĂąteauneuf. De 2000 Ă  2008, Mekhfi a participĂ© Ă  plusieurs stages internationaux avec des experts algĂ©riens, japonais et français. De 1995 Ă  1998, il a Ă©tĂ© arbitre rĂ©gional en kumitĂ© (A) et arbitre rĂ©gional en kata (B). En tant qu’entraĂźneur, le nouveau prĂ©sident a encadrĂ© les catĂ©gories benjamines, minimes et cadettes dans le kata et le kumitĂ© au TRB Bab El Oued (Alger) de 1995 Ă  2008. De 1991 Ă  2001, il a Ă©tĂ© l’entraĂźneur de l'Ă©quipe de karatĂ© Ă  l'universitĂ© de Bab Ezzouar USTHB. De 2001 Ă  2002, il a prĂ©sidĂ© la section de karatĂ© de cette facultĂ©.

 

Son palmarĂšs

En tant qu’athlĂšte, Mekhfi a obtenu plusieurs titres en kata et en kumitĂ©, soit au niveau national ou international.

Il Ă©tait affiliĂ© au club TRBB de 1995 Ă  1999 oĂč il a remportĂ© le titre de vice champion d’AlgĂ©rie en kata et en kumitĂ© dans la catĂ©gorie junior.

En senior, il est passĂ© par trois clubs, Ă  savoir l’OCA (1998-2001), le MCA (2002-2006) et l’ASSN (2007-2008) oĂč il a Ă©tĂ© sacrĂ© Ă  plusieurs reprises en qualitĂ© de champion et de vice-champion d’AlgĂ©rie. Il a aussi Ă©tĂ© champion d’AlgĂ©rie universitaire (1996-2003). Mekhfi a Ă©tĂ© sĂ©lectionnĂ© en Ă©quipe nationale universitaire qui devait prendre part aux championnats du monde, mais, malheureusement pour lui, l'AlgĂ©rie n’a pas participĂ© (Lille (France) 98, Mexique 2000, Kyoto (Jazpon) 2001).

 

Les débuts internationaux

Au niveau international, Mekhfi a fait partie de la premiĂšre sĂ©lection nationale seniors (A) en 1996. En 2003, c’était sa premiĂšre rencontre amicale avec l'Ă©quipe nationale tunisienne pour la prĂ©paration des Jeux Africains d'Abuja 2003. En septembre 2003, il a pris la 1re place en kumitĂ© par Ă©quipes au Tournoi international de BĂ©jaĂŻa. Au mois d’octobre, il s’est classĂ© 5e aux Jeux Africains d’Abuja (Nigeria). Aux Jeux Panarabes d'Alger 2004, il a obtenu la 1re place en kumitĂ© par Ă©quipe. Au 1re Ă©dition de la Ligue des champions arabes en 2006 en Egypte, il a dĂ©crochĂ© la mĂ©daille de bronze en kumitĂ© par Ă©quipe. Au 7e Championnat Arabe des Nations 2007 Ă  Agadir au Maroc, Mekhfi a gagnĂ© la 3e place en kumitĂ© individuel (+80kg) ainsi qu’une 2e place en kumitĂ© par Ă©quipe. Au mois de juillet de la mĂȘme annĂ©e, aux Jeux Africains d’Alger, il a dĂ©crochĂ© la mĂ©daille de bronze en kumitĂ© par Ă©quipes. Au mois de dĂ©cembre, il s’est classĂ© Ă  la 2e position en kumitĂ© par Ă©quipe au championnat arabe de police Ă  Alger.

 

D’une compĂ©tition Ă  l’autre

Mekhfi en a fait autant en 2008. En janvier, il s’est adjugĂ© la 5e place en kumitĂ© individuelle catĂ©gorie Open Ă  l'Open Mondial de Paris. En fĂ©vrier, il a eu le mĂȘme classement (+ 80 kg) Ă  la 7e Coupe internationale Mohamed 6 Ă  Rabat (Maroc) et une 5e place par Ă©quipe. En mars, il a rapportĂ© la 2e place en kumitĂ© par Ă©quipe au Tournoi international des clubs Ă  Tunis. En avril, il a pris part au Golden League de karatĂ© Monza - Milan – Italie. En mai, il s’est classĂ© 2e en kumitĂ© Ă©quipe Ă  la 2e Ă©dition de la de la Ligue des champions arabes avec le club de Barika (KoweĂŻt). Dans le mĂȘme mois, il a pris la 1re place en kumitĂ© individuel (+80kg) Ă  la 1re Ă©dition de l'Open international de Mostaganem. En aoĂ»t, il a pris le titre de vice-champion d'Afrique en kumitĂ© individuel Open et en kumitĂ© Ă©quipe. En septembre, il est arrivĂ© Ă  la 5e position en kumitĂ© Open au Championnat mĂ©diterranĂ©en Istanbul (Turquie). En novembre, lors du championnat du monde Ă  Tokyo, Mekhfi s’est qualifiĂ© aux 16es de finale en kumitĂ© par Ă©quipe et au 4e tour en individuel, catĂ©gorie Open.

HAMZA BILAL